La neige

0
0
14

La neige

 

 

 

Ce matin, en ouvrant les volets, Mélanie a eu la surprise de trouver le jardin tout blanc. La neige s’était invitée, la pelouse en était recouverte d’une dizaine de centimètres.

«Venez vite voir comme c’est beau.»

Les garçons dévalèrent l’escalier. Jojo et Juju poussèrent des cris de joie à la vue du tapis tout blanc. Ninie regardait par la fenêtre toute étonnée, c’était la première fois qu’elle voyait la neige.

« On va faire un bonhomme de neige», les garçons enfilaient leurs manteaux.

« Vous n’avez pas oublié quelque chose ? Il n’y a pas d’école aujourd’hui ? Et le petit déjeuner ?»

Les garçons enlevèrent leur manteau à contre-cœur.

« Le petit déjeuner est prêt, Jojo, Juju, arrètez de bouder. Vu l’épaisseur de neige, elle ne fondra pas dans la journée, vous pourrez le faire cet après-midi, ce bonhomme de neige. »

 

Pour aller jusqu’à l’école, il fallait traverser le village. La neige avait tout recouvert, aucune trace de passage de voiture ne venait salir le tapis neigeux qui recouvrait la route. Les deux garçons couraient devant Amélie et Ninie qui ne lachait pas la main de sa mère.

« Ca va Ninie ? »

Ninie regardait ses pieds.

« Ca glisse, j’ai froid, je veux rentrer à la maison. »

« Il y a de l’école aujourd’hui. Regarde les garçons, ils s’amusent bien dans la neige. »

Jojo et Juju faisaient des glissades et riaient en se tenant les côtes.

D’autres groupes d’enfants et de parents se dirigeaient dans la même direction qu’eux. On entendait des rires et tout le monde semblait être heureux, sauf Ninie qui ne disait pas un mot.

 

Après dix minutes de trajet, ils arrivèrent à l’école. La cour était remplie d’enfants qui riaient en se lançant des boules de neige. Ninie les regardait en soupirant .

« Allez, va voir tes copines » lui dit sa mère en la poussant en avant.

Ninie s’avança en posant tout doucement un pied après l’autre.

 

Pendant ce temps, Jojo et Juju, eux, n’avaient pas perdu leur temps. Ils avaient retrouvé chacun leur bande de copains et organisaient des glissades et des batailles de boules de neige. La cloche retentit et les enfants se mirent en rang les uns après les autres. Amélie regardait sa fille qui trainait les pieds pour se mettre en rang .

« Elle fait une de ses têtes Ninie ce matin, qu’est ce qui lui arrive ? »

« Julie, je crois bien qu’elle est aussi trouillarde que moi quand j’étais petite, tu te rappelle la première fois qu’on a vu de la neige ? »

« Je ne risque pas d’oublier. A chaque fois qu’on a de la neige, je revois encore la tête que tu faisait et j’en rigole encore. Il fautb dire que faire cinq cent mètres à quatre pattes pour aller jusqu’à l’école, il n’y à pas que moi qui m’en rapelle »

A ces souvenirs, les deux amies éclatèrent de rire.

Julie et Amélie étaient du même âge et étaient amies depuis l’enfance, leurs parents étant voisins et amis, elles avaient été sur les mêmes bance d’école et ne passaient pas une semaine sans se voir. Julie avait deux enfants : Prosper, 6 ans, intrépide, copain de Juju et grand admirateur de Jojo et Augustine, 4 ans, un vrai garçon manqué à qui rien ne faisait peur et grande amie de Ninie.

 

«Ce n’est pas le cas d’Augustine, elle a sauté dans la neige, il a fallu que je la prenne sous le bras pour la faire rentrer pour le petit déjeuner’ elle était déchainée. Tu te rappelle comment on étaient toute les deux ? Nos deux filles nous ressemblent, moi toujours prête à faire des bétises et toi, sage et toute timide. »

« Oui, on rigolait bien quand même, tu te rappelle la fois ou on avait badigeonné de confiture la chaise de la Prof de Maths, mes parents n’en revenait pas que j’ai pu faire ça. »

Les deux copines éclatèrent de rire.

 

Pendant ce temps, les enfants étaient rentrés dans leurs classes et elles se séparèrent. Julie tenait la boulangerie avec Marc et il fallait qu’elle aille ouvrir sa boutique qui se trouvait de l’autre côté de la petite place du village. Amélie descendit la rue enneigée pour retourner chez elle. Elle fit un détour pour voir si la fontaine était gelée. L’eau qui s’écoulait encore suivait le pont de glace formé par le gel et le rebord de la fontaine recouvert de neige brillait dans le soleil matinal. En se retournant, elle vit les collines enneigées avec sur la pente les pommiers recouvert de givre.

 

Pendant ce temps, Ninie regardait par la fenêtre la cour de l’école recouverte de neige. Les grands avaient beau dire que c’était génial, elle n’était pas du tout d’accord, la neige , pour elle, c’était froid et glissant et elle n’avait aucune envie de s’y amuser .

 

Les vacances de Noël commençait le lendemain et Jean avait ramené un grand sapin qu’il venait de rentrer dans le salon. Posé près de la cheminée, il ne restait plus qu’à le garnir avec les guirlandes, les boules multicolores et, surtout la grande étoile qui devait garnir son sommet. Amélie avait sorti les cartons de décorations du grenier où ils avaient été remisé l’année dernière.

« A quoi tu penses ? »

« A Ninie, elle avait peur ce matin de poser les pieds par terre, ça me rappelle quand j’avais son age, tu te rappelle ? »

« Oui, les autres garçons se moquaient de toi. »

« Mais pas toi. »lui dit elle avec un sourire.

 

La fin de la journée approchait et Amélie sortit pour aller récupérer les enfants à la sortie de l’école. Les rires et les cris débordaient de la cour de l’école, ce qui fit sourire Amélie. Au milieu de la cour, un énorme bonhomme de neige trônait, il avait un chapeau de paille sur la tête. A son grand étonnement, elle vit Ninie qui était juchée sur le dos de Jojo et qui s’apprétait à poser une carotte au milieu du visage du bonhomme de neige et elle riait. Amélie se cachat derrière un des piliers du portail et regardat. Julie l ’avait rejointe et regardait avec elle les enfants dans la cour. Après être descendue du dos de son frère, Ninie courait dans la cour à la poursuite d’Augustine qui trainait derrière elle une luge ou était instalée une petite fille de la maternelle, sa petite cousine, Ernestine agée de deux ans. L’institutrice qui avait aperçu Amélie et Julie s’approcha de la grille.

« Alors, surprise ? »

Amélie n’en revenait pas de voir sa fille s’amuser comme ça « Comment avez vous fait ? »

« Moi ? Rien, vos filles me rapelle vous deux quand vous étiez petite , Augustine à simplement pris Ninie par la main et elles se sont amusée un petit moment toutes les deux dans un coin de la cour. C’est Augustine qui à eu l’idée du bonhomme de Noël et, quand Ninie a vu les autres venir et rigoler, elle a eu moins peur et voilà le résultat. »

 

Ninie avait rattrappé sa copine et l’avait remplacé devant la luge et, c’est elle qui tirait la luge maintenant. De l’autre côté de la cour, Jojo et Juju participaient à une bataille de boules de neige . La cloche retentit pour sonner la fin de la journée.

« Bon Noël à tous et passez de bonnes vacances. »

« Merci Lucie, au revoir », s’écrièrent tous ensemble les enfants.

 

Ninie tenait la main de sa mère et souriait, « On pourra en faire un chez nous ? »

« Bien sur, surtout que demain commencent les vacances . »

« Super, et Augustine pourra venir. »

Ninie n’attendit pas la réponse de sa mère et courut derrière ses frères pour participer à la bataille de boules de neige qui s’organisait.

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La petite souris

    La petite souris     Depuis quelques jours, Juju avait une dent qui bougeait et …
  • le printemps

    le printemps     « Aujourd’hui, c’est le Printemps. » « Heureusement…
  • Le chat et le poisson

    Le chat et le poisson Le petit chat regardait les poissons rouges dans le bassin. Il tendi…
Charger d'autres articles liés
  • La petite souris

    La petite souris     Depuis quelques jours, Juju avait une dent qui bougeait et …
  • le printemps

    le printemps     « Aujourd’hui, c’est le Printemps. » « Heureusement…
  • Le chat et le poisson

    Le chat et le poisson Le petit chat regardait les poissons rouges dans le bassin. Il tendi…
Charger d'autres écrits par ventdesiles
  • La petite souris

    La petite souris     Depuis quelques jours, Juju avait une dent qui bougeait et …
  • le printemps

    le printemps     « Aujourd’hui, c’est le Printemps. » « Heureusement…
  • Le chat et le poisson

    Le chat et le poisson Le petit chat regardait les poissons rouges dans le bassin. Il tendi…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un drôle de caillou

Un drôle de caillou Il pleuvait ce matin, Ninie regardait par la fenêtre, elle voudrait bi…