Accueil Non classé le printemps

le printemps

0
0
14

le printemps

 

 

« Aujourd’hui, c’est le Printemps. »

« Heureusement que tu le dis, il pleut encore » lui répondit Jean.

Amélie regardait les gouttes d’eau ruisseler sur les carreaux de la fenêtre de la cuisine.

Les enfants dormaient encore et ce dimanche s’annonçait encore un peu triste.

« La météo a annoncé une éclaircie dans la matinée, on pourra sortir faire un tour. »

Sur ces mots, Amélie sortit les bols du placard et les posa sur la table, elle ouvrit le réfrigérateur et sortit la bouteille de lait.

« Tu veux un café ? » demanda t’elle à Jean . Elle prit la cafetière et lui versa le liquide encore fumant sans attendre la réponse.

« Ah, merci, je rêvais.»

« Oui, j’ai remarqué.»

 

Un bruit de cavalcade retentit dans l’escalier et une tornade emplit la cuisine, c’était Jojo. Débordant d’énergie, il sauta dans les bras de sa mère, « Bonjour Papa , bonjour Maman. »

A peine fini les bisous, il se tortillait déjà d’impatience et regarda, désolé, la pluie qui ruisselait sur les carreaux.

« Oh ben M… alors, il pleut encore. »

« Qu’est ce que j’ai entendu là. »

« Euh, flûte, zut… »

« Je ne veux plus entendre ces mots là. »

« Pardon, je ne l’ai pas fait exprès, mais, c’est à cause de la pluie. »

 

Juju rentra à son tour dans la cuisine suivi de Ninie et de son doudou, un lapin bleu délavé et usé.

« Il pue ton machin » lui dit Jojo.

« Hé bien dis donc, tu es agréable ce matin. »

« C’est pas vrai, il sent bon mes rêves » lui répondit Ninie .

« T’es pas gentil » lui renvoya Juju, défendant sa petite sœur.

« Ça suffit, je ne veux pas vous entendre vous chamailler. »

Amélie aida Ninie à s’asseoir à table et installa sa serviette autour de son cou.

 

 

Chaton, le chat de la maison, grattait et miaulait devant la porte pour sortir dehors.

« Il faudra m’expliquer pourquoi ce chat ne veut pas utiliser la chatière que je lui ai posé et que monsieur exige qu’on lui ouvre cette porte »

Le chat se frottait dans ses jambes et prenait tout son temps en ronronnant.

« Et en plus, il cherche à m’acheter » répondit Jean en le caressant. Chaton posa une première patte dehors et la secoua, il n’aimait pas la pluie comme tous bon chat qui se respecte. En prenant tout son temps, il posa une deuxième patte, puis se retourna pour regarder Jean en miaulant.

« Prends tout ton temps, je suis attaché à ton service, Maître Chat » lui répondit Jean.

Chaton se décida enfin à franchir la porte, non sans poser délicatement une patte après l’autre et en se dandinant la queue levé d’un air indigné.

« Excusez moi Majesté ! » lui dit Jean

Après avoir refermé la porte, Jean se retourna avec un grand sourire : « Venez voir les enfants ! ».

Le ciel assombri par de gros nuages noirs était traversé par un magnifique arc-en-ciel. Dans un coin du ciel, les nuages se déchirèrent et un rayon de soleil se refléta sur les nuages sombres. La pluie s’arrêta et le vent poussa les nuages derrière l’horizon.

« Allez hop, tout le monde mets ses bottes et on y va .» Les enfants sautèrent de leurs chaises et se précipitèrent dans l’entrée afin de s’habiller.

Les deux grands prêts en deux minutes s’étaient déjà précipités dehors, mais Ninie était empêtrée dans ses bottes, elle ne se rappelait plus si le ruban rose que lui avait posé sa maman était pour la jambe droite ou pour la jambe gauche, ou si le ruban bleu était pour la droite…ah, c’était bien compliqué. Elle mit la botte rose au pied gauche et la bleu au pied droit.

« Mais, tu marches comme un canard. » Amélie aida sa fille à mettre ses bottes au bon pied et lui fit un bisou sur la joue.

 

Le soleil se reflétait sur les gouttelettes de pluie accrochées sur les herbes et les feuilles. Les dernières gouttes finissaient de s’écraser sur le sol détrempé. Un escargot sorti de sa coquille glissait sur les feuilles de la haie. Jojo l’attrapa par la coquille et le mit sous le nez de Ninie qui se mit à hurler. Jojo et Juju éclatèrent de rire.

« Arrêtez d’embêter Ninie. »

 

Les cloches de l’église sonnèrent huit coups. La rue était encore déserte à une heure aussi matinale. Un dimanche matin, les gens prenaient leur temps avant de sortir. Ils saluèrent les quelques passants qu’ils croisèrent.

La forêt commençait juste à la sortie du village, ils entrèrent sous le couvert des arbres. Les gouttes d’eau dégoulinaient des branches des arbres. Les bourgeons commençaient à poindre au bout des branches et les oiseaux chantaient. Dans une petite clairière, des jonquilles sortaient de la mousse, leurs longues feuilles vertes s’ornaient de fleurs jaunes qui commençaient à s’ouvrir et des petites violettes s’étalaient sur le bord du chemin qu’ils venaient d’emprunter.

« Doucement, ne faites pas de bruit. »

Amélie montrait du doigt un grand chêne, « Regardez un peu à droite de l’arbre », un lapin posé sur son derrière les regardait passer.

« C’est une maman, regardez à côté de sa patte gauche. »

Quatre petites boules de poil levaient la tête et regardaient dans la même direction que leur mère. Les enfants n’osaient pas bouger, absorbés par la vue des lapereaux et de leur mère. Un cri strident s’éleva dans la frondaison des arbres. Ninie enfouit son visage dans ses mains et les garçons n’en menait pas large non plus.

« Ce n’est rien, n’ayez pas peur, c’est juste un oiseau qui part chercher son petit déjeuner. »

Une buse passa au ras du sol en poussant ses cris strident. Il fit des voltiges, une série de virages serrés sur l’aile et disparu derrière un grand chêne. La mère lapin avait poussé ses petits à l’abri derrière des touffes de grandes herbes.

Toute la famille reprit sa promenade matinale. Ninie, pas très rassurée, s’accrochait à la main de sa mère, « N’aie pas peur, c’était juste un oiseau qui cherchait de la nourriture pour ses enfants. »

« Comme toi quand tu vas faire les courses, alors ? » demanda Ninie à sa mère.

« Oui, on peut dire ça »

Rassurée, Ninie lâcha la main de sa mère et courut rejoindre ses frères. Jojo battait les hautes herbes sur le côté du chemin,  « C’est pour faire peur au boas et aux éléphants » dit’il d’un air sérieux .

« Et les rhinocéros et les girafes » renchérit Juju

« Pas les girafes, mais les tigres, je veux bien » répondit Ninie

 

Pendant que ses frères battaient les fourrés avec un bâton, Ninie ramassait les petites violettes qui poussaient au bord du chemin. Jean et Amélie suivait les enfants, fermant la marche de la petite troupe.

Au bout de quelques centaines de mètres, ils débouchèrent à la sortie du bois. Un grand pré fermé par une barrière en bois s’étalait devant eux, le tapis vert tendre était parsemé de taches jaunes, bleues et violettes, un grand chêne s’étalait, tout seul au milieu, tourné vers eux, comme une sentinelle surveillant les bois . Dans le lointain, la colline s’élevait doucement arrondissant l’horizon. Le soleil déjà haut dans le ciel faisait scintiller les gouttelettes d’eau accrochées aux herbes et aux branches. Des petits oiseaux noir et blanc volaient au ras du sol, ils le rasaient à quelques centimètres et s’élevaient à tour de rôle, se croisant, se frôlant à toutes vitesse.

« regardez les enfants, des hirondelles . »

« Comme c’est beau, on dirait des danseuses »

« C’est vrai Ninie, on dirait des danseuses. »

« Oui, Amélie, je crois que les hirondelles nous annoncent le Printemps. »

 

  • La petite souris

    La petite souris     Depuis quelques jours, Juju avait une dent qui bougeait et …
  • La neige

    La neige       Ce matin, en ouvrant les volets, Mélanie a eu la surprise de trouver le jar…
  • Le chat et le poisson

    Le chat et le poisson Le petit chat regardait les poissons rouges dans le bassin. Il tendi…
Charger d'autres articles liés
  • La petite souris

    La petite souris     Depuis quelques jours, Juju avait une dent qui bougeait et …
  • La neige

    La neige       Ce matin, en ouvrant les volets, Mélanie a eu la surprise de trouver le jar…
  • Le chat et le poisson

    Le chat et le poisson Le petit chat regardait les poissons rouges dans le bassin. Il tendi…
Charger d'autres écrits par ventdesiles
  • La petite souris

    La petite souris     Depuis quelques jours, Juju avait une dent qui bougeait et …
  • La neige

    La neige       Ce matin, en ouvrant les volets, Mélanie a eu la surprise de trouver le jar…
  • Le chat et le poisson

    Le chat et le poisson Le petit chat regardait les poissons rouges dans le bassin. Il tendi…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La cueillette des champignons

La cueillette des champignons Nanie épluchait les légumes pour faire une soupe, « Elle ser…